Conseils d'initiés de Bâle : Les meilleurs événements, concours et offres spéciales

Inscrivez-vous dès maintenant

La Réforme à Bâle.

Forte d’une histoire de plus de deux millénaires, Bâle est considérée comme l’un des berceaux de la Réforme en Suisse, incontestablement l’événement le plus décisif que la ville ait jamais connu. Les répercussions de la Réforme ont largement dépassé le cadre de la vie religieuse, et affecté durablement la politique, l’économie et la société.

Münster Kreuzgang 1130px

Les livres attestent également que Bâle est souvent citée en lien avec la Réforme en Suisse, à l’instar des villes de Zurich et de Genève. D’importants ouvrages de la Réforme ont été imprimés à Bâle, ainsi que d’autres ouvrages qui ont pavé le chemin de la Réforme, tels que la nouvelle édition du Nouveau Testament grec retraduite en latin par Erasme de Rotterdam.

Le détachement politique vis-à-vis de l’évêque débute dès la fin du XIVe siècle, avec la mise en gage de droits seigneuriaux essentiels auprès de la ville, dont le gouvernement est dominé par les corporations à partir de cette date. En

1521, le Conseil se déclare libre de toute obligation envers l’évêque, et refuse de lui prêter le serment d’allégeance jusque-là annuel. Tandis que le Conseil est écartelé entre tenants de l’ancienne foi et adeptes de la foi nouvelle, la Réforme compte bon nombre de partisans dans les rangs des corporations.

En décembre 1528, ces dernières exigent du Conseil qu’il adhère à la Réforme. Indécis, celui-ci se contente de lancer une consultation à ce sujet.

Le 9 février 1529, de deux à trois cents insatisfaits se rassemblent et donnent libre cours à leur colère sur les œuvres d’art dans les églises. L’iconoclasme bâlois se déroule sans effusion de sang, mais constitue l’un des plus radicaux de l’histoire de la Réforme, et a pour conséquence ce qui suit: après que les membres du Conseil tenants de l’ancienne foi ont fui la ville, les membres restants du Conseil introduisent l’office réformé et relèvent l’évêque de ses fonctions spirituelles.

L’université accueille des savants réformés et les monastères et couvents deviennent la propriété de la ville. Un afflux de réfugiés protestants d’autres pays dynamise l’économie de la ville, par exemple le négoce lié à la soie et au final le tissage de rubans de soie, dont est issu le secteur d’activité le plus important encore aujourd’hui: l’industrie chimique et pharmaceutique.

La Réforme à Bâle

Un bouleversement lourd de conséquences: les répercussions de la Réforme ont largement dépassé le cadre de la vie religieuse, et affecté durablement la politique, l'économie et la société. Notre visite guidée vous transporte dans cette...

Durée de la visite guidée

1 h 30 min.

Langues proposées

Prix:

CHF 280
Supplément de CHF 50 en soirée à partir de 18h00

Détails & réserver